Александр Бангерский (banguerski_alex) wrote,
Александр Бангерский
banguerski_alex

О безумии народов

Копипащу здесь рецензию на французском языке на французскую же книгу Лор Мюра "Человек, который мнил себя Наполеоном. К политической истории безумия".

Неудивительно, что революции и гражданские войны сопровождаются ростом психических заболеваний. Меня привлекла мысль, что тут возможна и обратная связь: не кроется ли в этом росте одна из причин революционных катаклизмов?

И ещё: подобно тому, как существует этнопсихология, имеет право на существование и этнопсихиатрия. То есть - разнэ народы, как и разные люди, склонны к разным психическим отклонениям? Есть народы-шизофреники и народы-параноики? Ну, или, во всяком случае, есть в истории народов периоды, когда они сходили с ума...

L’homme qui se prenait pour Napoléon. Pour une histoire politique de la folie de Laure Murat, Folio Gallimard, 2013

Les archives des hôpitaux psychiatriques français en témoignent, la Terreur a provoqué un afflux de malades tourmentés à l’idée de perdre la tête, au propre comme au figuré. En 1840, le retour des cendres de l’Empereur a vu pulluler les faux Napoléon, au point d’en faire le symbole même de l’aliénation. Les registres des institutions psychiatriques au XIXe siècle, que l’historienne Laure Murat a su faire parler, témoignent d’une indéniable corrélation entre l’agitation politique française et l’agitation des esprits les plus fragiles du pays.

Mais corrélation n’est pas causalité. Les esprits étaient-ils agités parce que l’histoire était alors tellement troublée – trois révolutions, l’Empire, la Commune –, ou bien serait-ce l’inverse ? La Révolution française était-elle provoquée par des fous, comme le postulait Edmund Burke, ou bien était-ce elle qui avait provoqué un surcroît de malades ?

« Les deux ! » semble répondre Laure Murat. Même si les archives dont elle fait son miel sont fragiles et incomplètes, elles constituent bel et bien « un étrange sismographe de la folie », effectivement synchrone avec les grandes crises du XIXe siècle. D’ailleurs, de Chateaubriand à Tocqueville ou Charcot, beaucoup ont considéré comme une évidence l’existence d’un lien entre les troubles de la psyché individuelle et ceux du pays tout entier. L’inévitable Freud ne qualifiait-il pas Paris de foyer d’« épidémies psychotiques » et de « convulsions historiques de masse » ?

Et si cette « convergence de l’histoire et de la folie », comme l’écrit James Dunk dans l’Australian Review of Books, n’était encore qu’une spécificité française ? Plusieurs commentateurs anglo-saxons du livre de Laure Murat, récemment traduit en anglais, s’engouffrent dans cette brèche. Mike Jay s’interroge ainsi gaillardement, dans la London Review of Books : « Pourquoi la France a-t-elle été vouée à cette répétition des scènes de cauchemar révolutionnaire, alors que l’Angleterre ou l’Allemagne – les pays mêmes où l’idéologie voire la pathologie socialiste a pris corps – ont su procéder par réformes graduelles ? » Laure Murat a d’ailleurs l’obligeance d’apporter elle-même de l’eau à ce moulin, en citant le médecin allemand Karl Stark : « Les Français ont le cerveau organisé d’une façon particulière… Le poids de leur cerveau est inférieur à celui du cerveau allemand, de même que, curieusement, celui des chevaux français par rapport aux chevaux allemands » (1).

James Dunk fait valoir, avec plus de subtilité, que c’est le fait de « rapprocher révolution et folie qui représente une démarche typiquement française ». Autrement dit, si le parallèle entre folie et histoire est à ce point détectable dans l’Hexagone, ce n’est pas parce que le corps politique y a la tête plus fragile qu’ailleurs, mais plutôt parce que le corps médical s’est particulièrement attaché à détecter le phénomène. Michel Foucault – encore un Français ! – n’a-t-il pas établi que « chaque société possède sa propre façon de définir et de traiter la folie », écrit Biancamaria Fontana dans le Times of Higher Education ? En France, les protopsychiatres Philippe Pinel (fondateur de l’hôpital pour aliénés de Bicêtre) et son successeur Jean-Étienne Esquirol se sont particulièrement penchés sur les rapports entre la Révolution et la santé mentale des Français. Certaines de leurs intuitions peuvent cependant surprendre. Ainsi, les périodes de tumulte révolutionnaire ne favoriseraient pas seulement les traumatismes, mais auraient aussi un effet « revigorant » sur la psyché ; quant aux périodes de calme démocratique, elles entraîneraient au contraire une propension à la mélancolie et à la dépression, le « morbus democraticus », bien plus rare dans les sociétés tribales ou sous les dictatures !

Biancamaria Fontana se contente pour sa part de constater qu’il existe des « relations complexes entre la sensibilité individuelle, l’imagination et les courants de l’histoire », reconnaissant implicitement que ces rapports sont plus visibles, ou simplement mieux observés, en France qu’ailleurs. Il est indéniable que Napoléon, personnalité au psychisme complexe et sans doute fragile – il suivait de très près les travaux de Pinel, qu’il consultait aussi à titre personnel –, stimule plus l’imagination des aliénés que, disons, William Pitt ou même Louis-Philippe. On peut donc se demander – sans vouloir viser quiconque – si, pour projeter la conquête du monde, ou de l’Élysée, il ne faut pas être déjà sujet à une forme de mégalomanie, voire de dérangement mental.

Notes

1| Die psychische Degeneration des französichen Volkes (« La dégénérescence psychique du peuple français »), 1871.



Tags: безумие, психиатрия, этнопсихология
Subscribe

  • Зафрендил bigdrum

    bigdrum - я узнал о его существовании благодаря его отклику на мою старую (годичной давности) запись "Письменное народное творчество".…

  • Зафрендил clear_text

    clear_text - блог Дениса Драгунского: " пишу открытым текстом. только не о политике" Хорошие рассказы с неожиданными концовками.

  • Зафрендил belenky

    belenky - Марья́н Дави́дович Бе́ленький (род. 29 июня 1950, Киев) — украинский, российский и израильский литератор, переводчик, журналист,…

promo banguerski_alex april 11, 2018 15:00 1
Buy for 100 tokens
Мою статью разместили на сайте весьма солидного журнала "Россия в глобальной политике": Поджечь траву, избежать пожара 29 января 2018 Александр Бангерский Александр Бангерский Резюме: Столетие Февральской, а затем и Октябрьской революции 1917 года прошли на удивление тихо и…
  • Post a new comment

    Error

    default userpic

    Your IP address will be recorded 

    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 1 comment